Les puces

Les traitements contre les puces
0 avis

Les puces des chiens et chats de compagnie restent un problème fréquent. Il faut admettre que la lutte contre ces parasites externes est souvent longue, difficile et onéreuse, et qu'il s'agit parfois d'une lutte sans fin. De très nombreuses spécialités permettent cependant, surtout en associant ieurs d'entre elles, d'obtenir de bons résultats.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2013

 

Biologie des puces

  • Le cycle biologique de la puce

Les puces adultes sont des parasites temporaires : elles se logent dans le pelage pour se nourrir du sang de leur victime avant de s'accoupler et de pondre des œufs dont la plupart se retrouve sur le sol.Les larves issues des œufs fuient la lumière en s'incrustant dans les fissures du sol ou la trame des tissus de revêtement ; elles se nourrissent de déchets organiques et réalisent ieurs mues jusqu'à donner naissance à une nymphe ou pupe ; de celle-ci éclot une nouvelle puce adulte qui attend le passage d'un hôte pour pérenniser le cycle.

  • Les espèces de puces

Chez le chat, on trouve une puce adaptée à l'espèce, la puce du chat ou « Ctenocephalides felis ».Chez le chien, 80% des puces sont des puces du chat, qui parasitent indifféremment le chien et le chat, mais qui ne piquent que très rarement l'homme. La puce du chien (Ctenocephalides canis) et celle de l'homme (Pulex irritans) complètent la collection.

  • Conditions de vie des puces

Les puces aiment une atmosphère chaude et humide ; et c'est pourquoi elles se raréfient en hiver. Elles apprécient le confort des coussins sur lesquels nos animaux de compagnie se prélassent.

 

Modes d'infestation des puces

Les sources d'infestation sont nombreuses, ce qui complique l'éradication des puces :

  •  Les puces issues des œufs pondus par les puces qui ont parasité l'animal, même de façon très temporaire ;

  •  Les puces disséminées par les animaux du voisinage.

 

Puces : moyens de traitement sur l'animal

On utilise un insecticide naturel ou non (Géraniol) facile à administrer, et actif pendant au moins un mois : sous forme de gouttes à déposer sur le cou du chien ou du chat ou sous la forme d'un collier insecticide qui peut avoir un effet répulsif (Margosa) sur les moustiques.

Pour éviter les ré-infestations permanentes, on agit de deux façons :

  • en limitant la fécondité des puces : les régulateurs de croissance des insectes n'ont aucune propriété insecticide, mais limitent les ré-infestations dues aux descendants des puces de la maison.

  • en détruisant les puces dans l'environnement de l'animal : les insecticides d'environnement (en spray ou en fogger) associent un insecticide et un régulateur de croissance des insectes.

 

De nombreuses spécialités sont disponibles pour éliminer les parasites externes. Votre pharmacien et votre vétérinaire sauront vous conseiller pour adapter le traitement selon votre animal et suivant ses conditions de vie, d'environnement et la saisonnalité : avril / mai / juin / septembre / octobre.

 

À lire aussi

Chiens et chats : la chasse aux parasites est ouverte !

Se débarrasser des puces

Chiens et chats : déclarez la guerre aux parasites !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Repérer et soigner les dermatoses chez le chat et le chien
Il se gratte, se lèche ou se mordille frénétiquement ? Sa peau est irritée, des croûtes apparaissent…
Prévenir les infections et éviter les récidives chez le chien et le chat
Infections bactériennes, pathologies inflammatoires, troubles allergiques… Comment éviter d’avoir tr…
Ralentir et soulager l'arthrose chez le chat et le chien
Votre chien a du mal à s’extirper de son panier ? Votre chat rechigne à jouer ? C'est peut-être dû à…