Asthme : dépistez-le avant la crise !

Prévenir la crise d'asthme
8 avis

Toux, respiration sifflante, essoufflement… L'asthme débutant par des symptômes discrets, le diagnostic tombe souvent lors d'une crise importante. Pour l'éviter, pensez au dépistage !


AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE

Une maladie respiratoire

L’asthme est une maladie chronique inflammatoire qui affecte les bronches. Elle fait partie, avec la bronchite chronique (BPCO) des maladies respiratoires dites obstructives. Pourquoi ? Parce qu’il existe, dans l’asthme, une obstruction des voies respiratoires empêchant le passage normal de l’air vers les poumons.Elle se manifeste sous forme de «crises» récurrentes, caractérisées par un essoufflement, un sifflement respiratoire,...pouvant être potentiellement sévères. Mais même en dehors des crises, les bronches des patients asthmatiques sont enflammées. C’est pourquoi un traitement chronique est souvent nécessaire.

 

L’asthme, de en fréquent

En France, on estime que 3 à 5 % des adultes sont touchés par l’asthme. Mais la prévalence est importante encore chez les jeunes : la maladie touche 15 à 20 % des enfants de 6-7 ans. Depuis les années 80, dans les pays industrialisés, l’asthme est en constante augmentation, en particulier chez l’enfant. Les causes de l'asthme ne sont pas encore élucidées. L'asthme peut se développer chez des personnes ayant une prédisposition héréditaire. Mais son expression ou non dépend de différents facteurs environnementaux. Notamment la pollution ou la mise en avec des substances irritantes. Mais aussi certains allergènes, comme le pollen ou les acariens chez les patients asthmatiques allergiques. Dans 50% des cas, les crises d'asthme sont en fait une réaction allergique.

 

Les symptômes qui doivent alerter

L’asthme se manifeste par des difficultés respiratoires, parfois discrètes, parfois sévères. D’où l’utilité d'un dépistage.

Par difficultés respiratoires, comprenez :

  • essoufflement

  • respiration sifflante

  • toux sèche. Si la toux apparaît pendant la nuit, après l’effort, en présence d’animaux, de pollens ou lors d’émotions fortes comme le rire, cela doit vous alerter.

Si vous présentez ce type de difficulté respiratoire, consultez votre médecin qui, s'il le juge nécessaire, réalisera un DEP (débit expiratoire de pointe). Il est également possible de vous faire dépister chez votre pharmacien.

 

Comment dépister l'asthme ?

Le DEP ou « débit expiratoire de pointe » correspond au débit maximum d’air que nous sommes capables d’expirer. Sa mesure est très simple.

Elle se réalise grâce à un débimètre, un petit appareil dans lequel il faut simplement expirer le fort possible. En cas d’asthme, le débit d'air expiré est généralement diminué. Et pour cause, le diamètre des bronches est rétréci. Le DEP donne donc une première indication sur le risque d’asthme. Ce test est simple, rapide et indolore.

 

A lire aussi

Votre enfant est asthmatique ?
Prévenir la crise d'asthme

 

Sources

http://www.inserm.fr/thematiques/immunologie-hematologie-pneumologie/dossiers-d-information/asthmehttp://emedicine.medscape.com/article/296301-clinical

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/03/2012

Haut de page

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
8 avis

Voir aussi

Limiter les facteurs aggravant de l'asthme
L’asthme peut être favorisé ou aggravé par des polluants d’origine domestique (tabac, moisissures…
L'activité physique est recommandée aux asthmatiques
Faire du sport tout en souffrant d’asthme est tout à fait possible, et même recommandé… À condition …
Les causes de l'asthme
L'asthme est une inflammation chronique des bronches qui deviennent sensibles à la moindre agression…