Dites non au blues hivernal !

Dépression hivernale
1 avis

L'hiver vous donne le bourdon? Normal, vous êtes en manque de lumière! Découvrez comment vaincre la dépression saisonnière.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/11/2018

C'est l'automne! Malgré les derniers relents d'été indien, il faut se rendre à l'évidence: il est temps de ranger au placard les petits hauts et sortir les bottes et les écharpes. D'ailleurs, les mines se renfrognent déjà sous les parapluies. Les passants baissent la tête, trop concentrés à éviter les flaques sur le trottoir pour se regarder. Pourquoi le retour du mauvais temps nous fait-il toujours un tel effet? Par manque de lumière pardi !

 

En hiver, nos hormones ont le blues

Il fait encore noir quand le réveil sonne. Et lorsque nous sortons enfin du boulot, c'est la pénombre! Résultat, notre corps broie du noir! La lumière du jour ne sert en effet pas qu'à nous éclairer. Elle agit directement sur notre cerveau, via la rétine, en bloquant chaque matin la production de mélatonine, une hormone impliquée dans la régulation de l'humeur et du sommeil. Elle est notamment responsable des comportements d'hibernation chez les animaux... En hiver, nous sécrétons cinq à dix fois de mélatonine! Ce qui explique nos envies de cocooning et notre humeur déboussolée...

 

Symptômes de la dépression saisonnière

Chez 3% de la population, ces légers troubles de l'humeur que nous expérimentons tous se transforment en véritable dépression saisonnière. Ces personnes développent alors une série de symptômes qui reviennent chaque année à l'automne. Ceux-ci peuvent sembler communs mais leur intensité, leur persistance pendant toute la période hivernale et leur disparition à la venue des beaux jours doivent vous mettre la puce à l'oreille.

  • Fatigue intense dès le matin;
  • hypersomnie (besoin de sommeil très important);
  • tristesse profonde, pessimisme, apathie, absence de plaisir et d'intérêt;
  • augmentation de l'appétit (fringales de sucreries) et prise de poids.
  • diminution de la libido;

 

Votre programme anti-déprime

Pour éviter le blues hivernal, prenez quelques bonnes habitudes. Objectif: booster votre capital lumière.

  • Tâchez de passer 30 minutes par jour à l'extérieur. Même par temps couvert, la lumière est bénéfique. N'hésitez donc pas à sortir vous aérer entre deux averses!
  • Placez votre bureau le près possible d'une fenêtre.
  • Optez pour des vacances hivernales, histoire de faire le plein de soleil! Attention toutefois, si la lumière vous fait du bien, les UV restent nocifs!
  • Faites du sport ! L'activité physique possède des effets antidépresseurs. Les personnes qui souffrent d'une vraie dépression saisonnière doivent, elles, être prises en charge par un médecin. Des traitements spécifiques, comme la luminothérapie, existent.

 

À lire aussi

La dépression, ça se soigne !

Pourquoi et comment traiter la dépression ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/11/2018

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Le lien grands-parents et petits-enfants
Et si, de temps en temps, c'était papy ou mamie qui se chargeait de faire réciter ses leçons au peti…
Prévenir le blues hivernal
Quand le soleil se fait rare et que les jours raccourcissent, nous sommes nombreux à rêver de rester…
3 remèdes contre la déprime saisonnière
Avec l’arrivée de l’automne ses jours de pluie et son changement d’heure, notre moral devient soudai…