Votre enfant refuse de manger : comment réagir ?

Comment nourrir un enfant difficile ?
0 avis

Manque d'appétit ou refus de certains aliments… Le moment du repas peut être source de conflit entre un parent et son enfant. Comment réagir et l'aider à prendre de bonnes habitudes alimentaires ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/07/2012

Un enfant qui fait la moue devant son assiette... C'est plutôt courant ! Faut-il se fâcher et l'obliger à la terminer, quitte à lui resservir au petit déjeuner ? Surtout pas ! Un seul mot d'ordre : dédramatiser afin que le repas ne devienne pas source d'anxiété... et de confrontation !

 

Des goûts difficiles

Si bout'chou ne veut pas terminer son assiette, c'est généralement parce "qu'il n'aime pas" son contenu ! Souvent boudés par les enfants : les légumes ! A noter que chez les petits, la viande rouge pose aussi régulièrement problème à cause de sa texture, difficile à mastiquer ou avaler que le poulet ou le poisson. N'obligez pas votre enfant à manger ce qui le rebute. Il risque de se braquer face à la pression que vous exercez sur lui.

Le caprice alimentaire deviendra alors une façon de proclamer son autonomie par rapport à ses parents. Et le repas sera source de conflit. Acceptez le refus tout en continuant à proposer l'aliment sans jamais insister.

 

Elargir au tôt sa palette de saveurs

Afin de limiter ce type de situation, mieux vaut faire goûter à votre enfant un maximum de saveurs lors de la période de transition entre la purée et les aliments entiers séparés. Plus l'enfant est jeune, il est prêt à essayer de nouveaux aliments (entre 12 et 24 mois).

A partir de 3 ans, il est généralement réticent car il a peur de la nouveauté ("néophobie alimentaire") et il a de en envie de s'opposer à ses parents.

 

Petites stratégies...

N'abandonnez pas au premier refus. L'enfant s'habitue progressivement aux couleurs, textures et saveurs. Proposez-lui fréquemment de petites quantités de l'aliment, il arrivera probablement un jour où il sera heureux d'en manger. Vous pouvez également augmenter l'acceptation en utilisant des stratégies positives : offrir l'aliment en récompense ou le présenter comme un aliment réservé aux grandes personnes. Ce qui attisera son envie d'y goûter...

 

Manque d'appétit

Votre enfant n'a pas faim ? Pas de panique ! Vers un an, il fait face à un ralentissement de croissance qui diminue ses besoins. Il faut respecter son appétit. Ne le forcez pas à manger sinon il prendra l'habitude de manger trop. Au contraire : acceptez les variations de son appétit et retirez son assiette sans appréciation négative.

Trucs & astuces :

  • Offrez lui de l'eau plutôt que du lait ou du jus entre les repas, pour préserver son appétit

  • Offrez-lui des aliments nutritifs mais laissez-le décider des quantités

  • Donnez-lui à manger dans un environnement calme, où il peut se consacrer pleinement à l'activité de manger. Pour les enfants en bas âge, il est difficile de se concentrer sur deux activités en même temps, comme manger devant la TV par exemple.

 

A lire aussi

Comment équilibrer son alimentation ?
Peut-on prévenir l'obésité dès le jeune âge ?

 

Source

*Louise Lambert-Lagacé, Comment nourrir son enfant, Les Editions de l'Homme, 1999.
 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/07/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment varier et diversifier l'alimentation de l'enfant
Un régime alimentaire équilibré doit répondre à 2 grands principes : il doit être diversifié et vari…
Les enfants peuvent-ils manger végétarien ?
De en de Français sont tentés par le végétarisme. Ce régime alimentaire est-il aussi adapt…
Une bonne alimentation pour des enfants en pleine santé
Tous les parents le savent, c’est au cœur d’une alimentation saine et équilibrée que les enfants pui…