Les différents types de laxatifs
A PROPOS DE CETTE ANNEXE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/10/2015
65 avis

Fiche médicament (Annexe)

Les différents types de laxatifs

 

Il existe ieurs classes de médicaments luttant contre la constipation ; ils diffèrent par leur mécanisme d'action, et si certains peuvent être utilisés régulièrement en traitement de fond en complément des règles hygiéno-diététiques usuelles, d'autres imposent une utilisation ponctuelle.

 

  • Les laxatifs de lest :

Les médicaments de cette famille sont des substances naturelles qui ont la propriété de n'être ni digérées, ni absorbées lorsque l'on les ingère et ont un mode d'action purement mécanique. Elles gonflent par absorption de l'eau de notre corps, augmentent d'autant le volume des selles et en facilitent du coup leur élimination naturelle. Ces médicaments sont quelquefois responsables d'inconfort (de ballonnements), en début de traitement seulement.

 

  • Les laxatifs osmotiques :

Ces médicaments attirent l'eau vers l'intestin et permettent d'augmenter le volume des selles pour une élimination naturelle facilitée. Ils sont également quelquefois responsables d'inconfort (ballonnements), en début de traitement seulement.

 

  • Les laxatifs lubrifiants :

Ces médicaments contiennent une huile inerte (huile de paraffine) qui n'est pas du tout absorbée par notre organisme et qui n'a aucune valeur calorique. Cette huile, en se retrouvant intacte au niveau de l'intestin, permet de lubrifier les selles et d'en faciliter leur élimination.

 

  • Les laxatifs stimulants :

Ces médicaments augmentent les sécrétions et accélèrent la motricité de l'intestin (accélèrent et augmentent les contractions naturelles de l'intestin). Ils provoquent quelquefois des coliques. Ils sont à utiliser ponctuellement ; en cas de prise régulière, prenez conseil auprès de pharmacien afin de vous assurer de la compatibilité de ces laxatifs avec vos autres médicaments éventuels.

 

  • Les laxatifs par voie rectale :

Sous forme de suppositoires (ex: suppositoires à la glycérine) ou alors de lavement, ils peuvent être utiles en cas de constipation terminale. Ils servent alors à déclencher le reflexe de défécation sans remédier à la cause de la constipation. Ces formes peuvent provoquer une irritation anale et pour cette raison ne sont pas à utiliser couramment.


Haut de page

A PROPOS DE CETTE ANNEXE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/10/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
65 avis