Pas besoin d’être végétarien pour manger végétarien !

L'alimentation végétarienne est-elle bonne pour la santé ?
0 avis

La France compte actuellement 2 % de végétariens contre 10 % en Angleterre. pourquoi le végétarisme a-t-il si peu la côte chez nous ? Qu’en pensent les nutritionnistes ? Rencontre avec le Dr Jean-Michel Lecerf, Chef du service Nutrition à l’Institut Pasteur de Lille.
 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2012

Pourquoi trouve-t-on peu de végétariens en France ?

En France, la gastronomie et la diversité culinaire restent importantes, tout comme le poids des traditions et des habitudes régionales. Face à cela, le végétarisme a du mal à trouver sa place. Mais de en de gens se disent intéressés par l’alimentation végétarienne et se  passent régulièrement de viande.

 

Se passer définitivement de viande, est-ce une bonne idée ?

D’un point de vue nutritionnel, on ne prône pas le végétarisme, qui est aussi un choix idéologique. Par contre, manger végétarien, par exemple un repas sur deux, je le recommande. Cela permet de corriger les excès de l’alimentation moderne. Ceci étant, en supprimant la viande d’un repas, on ne va pas nécessairement obtenir une alimentation équilibrée.

 

Une alimentation strictement végétarienne entraîne-t-elle des carences ?

L’alimentation végétarienne, ou précisément ovolacto-végétarienne, n’est pas déséquilibrée puisqu’elle contient des oeufs et des produits laitiers.

Le seul problème est le déficit potentiel en omégas 3 pour les végétariens qui ne mangent pas du tout de poisson.

 

Est-il risqué de devenir végétarien du jour au lendemain ?

Il vaut mieux y aller progressivement. C’est la meilleure manière pour que votre organisme encaisse les changements. Par ailleurs, chez les de 60 ans, il est déconseillé de devenir totalement végétarien car, avec l’âge, il devient difficile de conserver une masse musculaire et osseuse suffisante.

 

Long comme un jour sans viande...

En Belgique, la ville de Gand a mis en place depuis 2009 le « jeudi sans viande ». Dans les cantines scolaires, les enfants mangent donc végétarien au moins une fois par semaine.

Une initiative saluée par les professionnels français de la nutrition mais qui demeure à ce jour  impossible à établir en France.
Et pour cause : les recommandations officielles pour l’alimentation scolaire stipulent que chaque repas doit contenir des protéines animales...

 

Végétariens ou végétaliens ?

  • Les végétariens excluent la consommation de chair animale (viande, poisson, crustacés).

  • Les végétaliens excluent la consommation de chair animale mais aussi d’oeufs, de lait et de produits laitiers. Cette alimentation entraîne souvent des déficits en calcium, fer, zinc et vitamine B12. À compenser à l’aide de compléments alimentaires.

 

À lire aussi

Le régime végétarien
La santé au bout de la fourchette
Les graisses : bonnes ou mauvaises ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

L'alimentation dépend de l’intensité de l'activité sportive
L’alimentation est le carburant qui fait fonctionner notre corps. Quand celui-ci doit donner le meil…
Les lentilles, un concentré de nutriments
Plébiscitées par les végétariens et les végans, encensées par les nutritionnistes, les lentilles fon…
La spiruline pour lutter contre la fatigue saisonnière
Détoxifiante, stimulante et antioxydante, la spiruline constitue une alliée de choc pour lutter cont…